CWS Coaching* La Nr.1 Contre La Dépression

CWS Coaching * Une Méthode Révolutionnaire Pour Traumatismes, Dépression, Anxiété, Conditions Psychosomatiques

 

 

Études de cas :



ESPT, dépression bipolaire sévère; tentatives de suicide répétées

Nadine, 51 ans: est venue me voir après sa dernière hospitalisation psychiatrique. Elle avait perdu son mari après de nombreuses années de lutte contre le cancer. Quelques années plus tard, elle était heureuse dans une nouvelle relation. Le jour de leur anniversaire, elle l’a trouvé mort, pendu dans sa maison. Elle était sur 14 antidépresseurs par jour, 4 Valiums la nuit pour l’aider à dormir. Sa plus longue nuit de sommeil était d’environ 3 heures, se réveillant en sueurs froides. Elle était terrorisée de vivre chez elle depuis l’incident, et avait mis en vente la maison qu’elle avait construite avec son mari.

Elle voulait arrêter de prendre les antidépresseurs parce qu’ils entravaient ses facultés mentales et affectaient sa santé globale, et était déterminé à reprendre le contrôle de sa vie, pour aider ses enfants au lieu d’être un fardeau.

Résultats :

– Après 6 séances, elle était libre de tous les médicaments, sans effets de sevrage.

– Elle a retrouvé son sommeil normal et une attitude de vie positive.

– Après la huitième consultation, elle a commencé la rédécoration de sa maison, l’a retiré du marché et a commencé à faire des plans pour l’avenir.

– À la fin de notre programme de 12 semaines, elle était libre de ses traumatismes du passé, sortie de la dépression, profitant de sa vie avec ses enfants et les petits-enfants nouvellement arrivés.



Attaques de panique – Régression spontanée dans une vie passée

Megan, étudiante de 18 ans: crises d’angoisse graves en entrant dans l’établissement scolaire, sentiment d’étranglement avant le coucher, cauchemars récurrents. Deux ans de traitements thérapeutiques et médicaux classique sans résultat. Elle voulait quitter l’école avant de finir son baccalauréat à cause de son état.

Résultats après 8 semaines :

– Ses conditions ont été guéries depuis la 3ème session.

– Amélioration considerable de l’estime et de la confiance en soi.

– A réalisé un travail en profondeur et a améliorée ses relations familiales.

– Baccalauréat Passé avec “Mention”.

Megan a été le premier client à m’emmener dans la régression dans une vie passée, involontairement, puisque aucune de nous n’a jamais considéré cette avenue.

Il s’est avéré que ses attaques de panique lors de l’entrée dans l’établissement scolaire étaient déclenchées par sa vision périphérique en voyant les bureaux. La vue des bureaux était un déclencheur subconscient de ses souvenirs de sa vie passée d’une jeune fille en période de guerre, se cachant sous un bureau pour échapper à l’assassinat.



Schizophrénie – Aptitudes psychiques non découvertes

Odile 21 ans : dépression bipolaire, schizophrénie, tentatives de suicide répétées. Odile a passé son adolescence dans une institution psychiatrique où ses parents l’ont mise au conseil des psychiatres. Suite à son majorat, elle a été remise dans la société. Elle n’avait aucune qualification, sa famille n’en voulait pas d’elle, alors elle squattée là où elle pouvait. Son état de schizophrénie se manifestait sous l’apparence d’un sombre père Noël assis sur son épaule, l’incitant à des comportements autodestructeurs (alcool, drogues, tentatives de suicide).

La schizophrénie d’Odile s’est révélée une capacité psychique non détectée: la clairaudience, ayant une gamme auditive bien au-dessus de la portée auditive normale. Cette capacité a commencé à se manifester vers l’âge de 9 ans quand elle a développé des maux de tête chroniques. À cause de cela, elle a compensé par la nourriture et est devenue en surpoids très tôt – raison pour laquelle ses parents l’ont emmenée chez un psychiatre. Personne n’a jamais pris en compte ses maux de tête avant le déclanchement de ses épisodes « schizoïdes ». L’image de son sombre père Noël était le résultat de son jeune esprit essayant d’externaliser la cacophonie des voix et des sons qu’elle entendait “comme à la radio lorsque vous essayez de trouver une chaîne et plusieurs voix et sons différents se chevauchent entre les deux”. Le personnage s’est avéré être son grand-père, le Noël était un autre événement qui l’a marqué.

Résultats après 7 semaines :

– Depuis la deuxième consultation, elle a perdu son père Noël et tous les épisodes « psychotiques ».

– Elle a appris à pardonner à ses parents pour l’avoir abandonnée pendant ses années les plus fragiles et a commencé à reconstruire la relation avec sa mère, ce qu’elle pensait impossible avant le programme.

– À la septième consultation, elle a loué un appartement, a trouvé un emploi et a commencé une relation saine, ayant un style de vie saine, sans aucun médicament et sans aucun épisode récurrent.

Malheureusement, Odile a interrompu son programme à la demande de sa mère. La mère acceptait le retour d’Odile à la maison sur la condition qu’elle retourne voir le psychiatre et qu’elle reprend ses médicaments « pour prouver qu’elle était sérieuse ».



Phobie alimentaire

Jack, 9 ans, s’était étouffé avec la nourriture lors d’un repas scolaire. Au lieu d’obtenir de l’aide lorsqu’il étouffait, il était ridiculisé. Depuis, il a développé une phobie pour presque tous types de nourriture nécessitant une mastication.

Résultats après trois séances :

Nous avons eu un repas spécial au restaurant où Jack avait mangé son premier steak de bœuf depuis l’incident de l’école. La famille a déménagé à l’étranger, mais la mère m’a écrit pour me donner de ses nouvelles et pour me remercier encore : Jack était bien dans sa peau, faisait preuve de confiance en soi et devenait un beau et heureux jeune homme.



Sclérose en plaques, hémiplégie, dépression

Résultats :

Après 4 séances de ma technique d’hypnose, Kirk, 53 ans, a bougé ses doigts paralysés pour la première fois depuis longtemps. Après la 6ème session, il a marché 10 pas sans l’aide de sa béquille. Il est sorti de la dépression depuis la 4ème consultation. Vous pouvez voir son témoignage ici.



Obésité, diabète de type 2, pontage du cœur après un infarctus, dermatite de stase sur la jambe avec une plaie ouverte qui ne guérissait pas.

Éric, 53 ans, avait des épisodes de malaise suite à un nouveau traitement pour son diabète, ayant une glycémie jusqu’à 3 g/l. Au début du programme, il pesait 125 kg.

Résultats après 8 semaines :

En deux mois, lors de notre programme : il a perdu 18 kg sans régime diététique, il a réduit ses taux glycémique et de cholestérol sans médicaments, a amélioré la circulation sanguine et guérie la plaie sur la jambe.

En raison de la gravité de son cas, nous avons fait un test de sang “avant” et “après” avec le concours de son médecin traitant, attestant de ces résultats : 

Quatre ans après notre programme, son diabète est toujours sous contrôle. Il a appris à utiliser ses capacités d’autoguérison, a élargi ses horions sur la vie en général et s’est ouvert à la spiritualité, qui avant le programme lui était indifférente.



L’histoire derrière CWS Coaching *



Vous trouverez l’histoire complète derrière la naissance de CWS Coaching * dans mon livre Conversations Avec Soi – Dieu, Conscience et Existence Révélés.

C’est un livre que je recommande vivement à tous ceux qui traversent des difficultés, qui cherchent leur mission ou qui souffrent de toute condition : dès peurs débilitantes de ne pas être assez, au deuil, dépression, divorce, crise spirituelle.

Ma formation professionnelle initiale est en droit et en sciences juridiques. Je parle quatre langues et je suis formé dans deux systèmes de droit différents : le droit civil roumain et le droit britannique (Bac+6).

Comme il arrive dans la plupart des cas du réveil spirituel profond, j’ai été forcée dans le monde de la spiritualité et de la guérison après une vie d’abus, de dépression et de déni, qui a abouti à une expérience de mort imminente.

Je suis née avec des capacités psychiques, ce qui a rendu mon enfance déjà difficile un cauchemar. Donc, j’ai fait tout mon possible pour fuir ce monde invisible et je me suis jeté entièrement dans le monde intellectuel, d’où le choix du droit.

Depuis mon expérience de mort imminente, j’ai recherché, étudié et qualifié dans une gamme complexe de disciplines (hypnothérapie, médecine énergétique, coaching, PNL), devenant membre agrégée du Conseil de Médecine Alternative de Grande Bretagne. J’ai visité des gourous et des guérisseurs, dépensé une fortune sur des séminaires et des programmes de développement personnel, essayant de comprendre ce qu’il m’a été montré lors de cette expérience extraordinaire. À mon désespoir, personne ne semblait détenir cette connaissance que j’avais apportée, et aucune technique ou méthode de guérison n’enseignait ce que j’avais appris lors de ma transcendance : le paradigme actuel de guérison est obsolète. Nous avons atteint un point dans notre développement en tant qu’espèce où il est impératif de développer l’autosuffisance. Nous ne devions plus attendre d’être guéris. Nous avons un besoin urgent de nous éduquer dans nos fonctions et capacités inexplorées (et non encore conçues).

Une fois que nous nous connaissons, une fois que nous comprenons ce qui nous a causé la maladie, la guérison se produit par elle-même ; l’équilibre se rétabli naturellement.



CWS Coaching * est un outil progressif pour le bien-être, la croissance personnelle et l’évolution sociétale.



Elle est basée sur la science du Soi (vous, moi, et tout ce qui nous entoure) et ses fonctions multidimensionnelles.

Son approche s’écarte des points de vue scientifiques, religieux, spirituels ou nouvel âge actuels. Tout en reconnaissant certains de leurs principes, CWS Coaching * introduit un nouveau paradigme de pensée.

Depuis une perspective plus élevée, nous sommes tous des étincelles de la Source ayant une myriade d’expériences multidimensionnelles, simultanément. L’expérience de l’une affecte les expériences de tous – dans toutes les dimensions.

L’expérience humaine est une de ces expressions du Soi.

Comme évoqué dans le livre Conversations avec Soi, nous, les êtres humains, sommes les cellules d’un plus grand corps d’existence, ayant les mêmes fonctions et subissant le même processus que les cellules de notre corps.

Par rapport au reste des « cellules » et des « organes » (autres êtres et niveaux d’expressions) de ce corps multiversel, nous sommes en phase embryonnaire dans notre étape de la conscience de soi, mais nous portons en nous la maquette holographique de l’ensemble.

Tout comme nos corps sont conçus pour vivre en harmonie parfaite, de même est conçu ce plus grand corps multiversel.

Tout comme nos corps ont les onze systèmes autorégulateurs incorporés (tels que les systèmes respiratoire, circulatoire, nerveux, immunitaire, etc.), de même en a le corps multiversel. Ils agissent tous de concert comme les instruments d’un orchestre pour réaliser l’expérience harmonieuse des multiples facettes du Soi : « La Mélodie de la Création ». Et tout comme la frappe d’une fausse note est un indice pour le musicien qu’il joue hors de tune et qu’il a besoin de perfectionner ses compétences, de même la douleur et la maladie chez l’humain indiquent qu’il joue son instrument (notre complexe corps-mental-esprit) dans la dissonance.

La prochaine frontière de la science, y compris la science de la guérison, est la compréhension de notre expérience multidimensionnelle soumise à cette loi des harmoniques. Chaque pensée, chaque intention, chaque sentiment et émotion ont leurs tons distincts. Lorsque nous jouons harmonieusement, nous nous sentons touchés par la Grâce. Nous nous développons, nous créons et nous évoluons ; nous vivons une vie accomplie, saine et heureuse. Lorsque nous jouons de manière discordante, en cacophonie avec le reste de l’orchestre, nous ressentons les effets de nos notes dissonantes s’exprimant dans tous les domaines de notre vie. Nous avons l’impression de vivre soit dans l’enfer, soit dans le purgatoire. Nous avons peur, nous tombons malades et déprimés. Notre créativité est bloquée et nous cessons d’évoluer – la description classique de l’entropie.

Avec une telle compréhension vient l’exigence évidente de l’auto-ajustement, de l’amélioration, l’autocorrection et de la maîtrise de soi.

Poursuivre dans ce paradigme archaïque et préjudiciable de dépendance à l’intervention externe d’un « guérisseur » (qu’il s’agisse d’un médecin, d’une pilule, d’une plante ou d’une technique) est synonyme de s’attendre à ce que quelqu’un d’autre corrige la fausse note sur l’instrument jouée par le musicien pour réaliser à sa place la mélodie qu’il devait interpréter.

Depuis cette nouvelle vision, CWS Coaching * est à l’avant-garde de la science de pointe de l’auto-développement, de l’auto-guérison et de l’auto-maîtrise. Son approche fondamentale est basée sur une éducation approfondie de l’être humain du XXI siècle pour entraîner et favoriser une civilisation avancée et harmonieuse. Un être humain élevé qui n’a plus besoin d’être guéri, qui n’a plus besoin d’être gouverné et contrôlé, et qui n’a plus besoin de correction externe des notes qu’il joue sur son instrument dans cette symphonie multiverselle de la Vie.



CWS Coaching* En Pratique



Les consultations de CWS Coaching* durent entre 3 et 5 heures. Lors de nos échanges emails préliminaires vous recevrez une fiche client à remplir avec un questionnaire que vous devez envoyez deux jours minimum avant votre arrivée.

La première consultation est de 3 heures lors de laquelle nous faisons votre bilan complet et mettons en place le programme à suivre.

Si ‘il s’avère nécessaire, nous allons employer l’hypnose multidimensionnelle et la régression pour débloquer votre potentiel et trouver la vraie cause des vos problèmes.

La durée minimale du programme est de huit semaines, une séance par semaine d’environ 3-5 heures.



Pour réserver votre première consultation, nous vous prions de nous contacter depuis le formulaire web.



“Que ce que vos faites et comment ça marche?”



Une chose que je ne fais pas c’est la thérapie classique de longue durée, ni des séances d’hypnose magiques ou le client s’imagine que son seul rôle est de se laisser faire espérant de sortir après une heure sans ses problèmes. Même que cela peut arriver, mon accent est sur l’éveil de la personne et non pas de les endormir pour faire à leur place le travail. Cette méthode n’est qu’un mirage. Vous pouvez vous en débarrasser d’un symptôme pour en découvrir plus tard un autre sur le risque duquel personne ne vous a averti.

Tout symptôme est un message pour vous avertir que ce que vous êtes en train de faire, consciemment ou inconsciemment, n’est pas dans votre intérêt. Essayer de “traiter le symptôme” est synonyme avec tuer le messager. Le message, par contre, reste toujours non livré et se manifestera d’autres façons jusqu’au moment où vous ayez pris les mesures nécessaires pour corriger ce qu’il vous demande.

La guérison, même qu’aidée par le thérapeute ou guérisseur, n’est jamais le résultat seul du spécialiste. C’est grâce à l’intelligence de votre corps et votre esprit – une fois réveillé par le spécialiste – que vous guérissez. Nous, en tant que spécialistes, peu importe comme dues nous puissions être, sans votre volonté absolue d’évoluer et d’apprendre pour mieux vous gérer, n’avons pas grande chose à vous apporter. C’est votre engagement dans votre parcours de changement (soit guérison physique ou psychique), une solide éducation académique et une véritable évolution spirituelle du spécialiste, muni d’une vaste expérience de vie, qui va vous ouvrir les portes à ce qu’avant vous croyez impossible.



Si vous vous demandez quelles conditions je traite, je vous répondrais: l’amnésie et l’ignorance de qui l’on est véritablement.

Je “traite” la personne et non pas le symptôme.



Mon but est d’emmener la personne à son équilibre et bien-être. Remettre la baguette magique au patient par une responsabilisation sur son processus de guérison.



Ma fidélité est envers vous et votre croissance et non pas envers une technique ou méthode.



La maladie, le stress, l’anxiété, la dépression et tout déséquilibre, y inclus les problèmes d’apprentissage ou la performance professionnelle sont le résultat d’un manque chronique du savoir de qui l’on est.

Nous avons tous rentré dans cette existence terrestre sans le “manuel d’utilisation”.

Tout ce que nous savons aujourd’hui, que ce soit au niveau personnel, social, psychologique ou scientifique, est le résultat d’un processus d’essai et d’erreur qui sont devenues, bizarrement, des sciences immuables et déterministes.

Le rôle même de la science est d’être libre de toute contrainte et limitation dogmatique ou religieuse pour rechercher, d’une façon impartiale, les réponses aux questions sur notre existence. Si nous n’avons pas compris le processus utilisé consciemment ou inconsciemment par un organisme pour arriver à un déséquilibre, on ne peut pas connaitre la voie de retour pour réintroduire l’équilibre.

Il va de soi à dire que sans savoir qui l’on est, on ne peut pas prétendre de savoir le reste.

Si la personne cherchant les réponses ne se connaît pas, fais vite l’erreur de croire tout savoir. Ses recherches seront alors conditionnées par ses croyances, dirigées vers un seul but: prouver que sa vision est la seule valable. Là, nous rencontrons le fameux biais cognitif largement manifesté par la science et le modèle éducatif actuels.

Nous sommes affligés par une épidémie de dépression et d’anxiété. Chaque année, un nombre croissant d’enfants et d’adolescents s’ajoute au nombre croissant d’adultes souffrant en silence de ces conditions rendues honteuses par une société méconnaissante. Les adultes blâment les employeurs, les employeurs blâment les employées. Les parentes blâment l’école, l’école blâme les parents, les enfants… blâment eux-même, tout comme nous l’avons fait à leur tour.

En tant que parents, nous essayons de faire de notre mieux, mais il s’avère que nous ne savons pas toujours faire, car nous, à notre tour, nous ne connaissons pas, et donc, nous ne savons pas gérer nos propres mystères avec lesquelles nous nous confrontons depuis notre propre enfance.

Ce cycle de manque de savoir de soi se perpétue, laissant une entière société avec des graves problèmes comportementales qu’on essaie de gérer mal à peine avec des techniques nées un siècle en arrière.

La réponse se trouve dans notre éducation sur le fonctionnement de notre corps, de notre cerveau et de notre esprit pour comprendre comment nous interagissons avec l’environnement, comment nous l’affectons et comment nous sommes affectés par lui.



Copyright GRATIELA M. ROSU CWS COACHING* 2017

Prendre un RDV